Le typhus

Le typhus est une maladie très contagieuse chez les chats et elle s’attaque surtout au système digestif. Cette maladie grâce à des vaccins très efficaces, est maintenant rare. Malheureusement, elle atteint encore les chats non vaccinés, surtout les chats errants ou ceux qui vivent dans les refuges et les granges.

La transmission :

Le virus du typhus se répand dans l’environnement par les excrétions corporelles (comme la salive et les excréments) pendant une période allant jusqu’à six semaines après l’infection, et il est très résistant à la plupart des désinfectants (hormis le virkon et assimilés). En fait, il peut survivre pendant plus d’un an dans l’environnement.

De plus, les chats adultes sont souvent résistants à la maladie et ne souffrent pas de symptômes sévères. Et même, après leur guérison, ils continuent d'excréter le virus pendant plusieurs mois et représentent ainsi une source importante de contamination.

 

Les symptômes :

Ce virus provoque des symptômes digestifs (diarrhée sévère et parfois hémorragique) et une diminution de la production de globules blancs par la moelle osseuse, Il atteint aussi les systèmes sanguin et lymphatique. Il peut aussi s’attaquer au fœtus et causer la mort fœtale ou des dommages cérébraux permanents chez les chatons comme l’ataxie (perte de l’équilibre et mouvement désordonnés).

Après avoir été infecté, le chat cesse de manger, devient abattu et a souvent une forte fièvre. Des vomissements et une diarrhée grave surviennent, causant la déshydratation de l’animal et, souvent, la mort en 1 à 3jours.

Chez les chats non vaccinés, le diagnostic du typhus repose généralement sur les « signes cliniques » : comme un nombre faible des globules blancs (déterminé lors d’une prise de sang) qui entraine une immunosuppression (dépression du système immunitaire).

 

Le traitement :

Malheureusement, aucun traitement ne peut réussir à tuer le virus. Il faut aider l’organisme du chat à produire des anticorps afin de combattre et surmonter la maladie. Ce traitement consiste à hydrater l’animal, à lui administrer des antibiotiques, à lui donner des soins et à restreindre son apport alimentaire. Malheureusement, chez les chatons, le taux de mortalité se situe 90 %, et 100%  et cela même si l’animal est traité.

Transfuser le chat peut lui permettre d’avoir une chance supplémentaire face à la maladie, toutefois cette dernière doit être effectuée très rapidement sur le chat infecté car ce n’est pas sans risque pour le chat transfusé qui doit être assez solide pour supporter cet apport de sang « sain » qui va permettre au chat de refaire des anticorps. Le chat qui permet la transfusion doit être à jour de ses vaccins et être vaccinés depuis au moins 3ans.

 

Pour éviter cela, il est fortement recommandé de faire vacciner tous les chats, non seulement contre le Typhus, mais aussi contre les virus qui s’attaquent aux voies respiratoires et contre la leucémie féline.

×