Le coryza

C'est une maladie qui affecte le système respiratoire du chat. Elle n'est pas due à un seul microbe, mais à l'association de plusieurs virus et bactéries qui provoquent souvent des complications.

Prévention:

La meilleure manière de combattre le coryza félin est la vaccination. Elle se fait en deux injections à un mois d'intervalle, avec un rappel tous les ans.

Un chat vacciné pourra quand même contracter le coryza, mais sous une forme très diminuée du virus, sans danger pour sa santé.

Les symptômes :

Les symptômes apparaissent après une période d'incubation variable entre 2 et 5 jours.
Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Fièvre,
  • Toux,
  • Eternuements,
  • Perte d'appétit, plus ou moins prononcée selon les animaux,
  • Ecoulements des yeux et du nez ce qui le gêne pour respirer et ses paupières finissent par se coller,
  • Grande fatigue,
  • Des taches rouges apparaissent parfois dans la bouche.


Traitement :

Il est impératif pour votre chat de consulter un vétérinaire qui lui donnera un traitement approprié. Le traitement du Coryza se fait à base d'antibiotiques (en comprimés, en gouttes ou en injections si nécessaire).

Une aérosolthérapie peut également donner de bons résultats… si le chat se montre coopératif, car il s'agit de lui faire des sortes d'inhalations plusieurs fois par jour pendant 15 minutes !

Pour les cas graves, une hospitalisation est parfois indispensable, afin de réhydrater le chat et de lui administrer une alimentation liquide par sonde.

 

Contamination :

Le coryza est très contagieux et touche surtout les animaux vivant en communauté, chatons et adultes, non vaccinés. Elle peut se transmettre directement (par l'intermédiaire d'éternuements) ou indirectement (si votre chat entre en contact avec des objets qui ont été souillés par un autre chat malade).

Mais attention elle peut quelquefois se compliquer d'une nécrose des os du nez, avec infection généralisée, et finir par la mort de l'animal si celui-ci est déjà affaibli et refuse de s'alimenter.

Un chat guéri du coryza peut rester porteur de longues années, et être à nouveau contagieux à la suite d'évènements tels qu'un stress, une mise-bas ou une autre maladie.

En soit, cela n’est pas grave, il suffit juste de traiter les symptômes quand ils apparaissent.

×