Le FIV ou Sida du Chat

Le FIV est une maladie responsable d'une immunodéficience qui rend le chat vulnérable aux infections. C'est l'équivalent du SIDA chez l'homme. 


L'infection est rare chez les chats vivant en appartement et n'étant pas en contact avec d'autres chats, alors qu'elle est fréquente chez les chats errants (environ 15% des chats des rues sont porteurs du virus). Il faut savoir qu'un chat qui est porteur du FIV peut ne jamais déclarer la maladie et mourir de vieillesse comme n'importe quel autre chat de maison. Il ne faut pas stigmatiser les chats FIV sous prétexte que nous aurions peur d'une éventuelle contamination à l'homme car cela est IMPOSSIBLE.

En effet, cette maladie ne se transmet qu'entre les chats.

 

Le dépistage :

Cette maladie chez les animaux à risque (chats mâles, chats errants) et les nouveaux arrivants peut être diagnostiquée très rapidement. Ce dépistage est indispensable dans les élevages, ou les refuges ou les associations lorsque les animaux ne sont pas placés dans des cages individuelles, mais qu'ils cohabitent avec leur congénères.

Il est réalisé par votre vétérinaire via une prise de sang: c'est un simple test qui nécessite quelques gouttes de sang de votre chat et dont le résultat est disponible dans les minutes qui suivent.

 

Les phases de la maladie quand cette dernière se déclenche :  

La durée d'incubation est de 4 à 6 semaines. La maladie comporte plusieurs phases.

  • - 1ère phase: On peut observer une fièvre modérée, une baisse du taux des globules blancs et une augmentation légère de la taille des ganglions lymphatiques. Cette phase dure deux mois environ et passe souvent inaperçue.
  • - 2ème phase: Le chat est séropositif ne présente aucun symptôme, le virus « sommeille » dans son organisme. Il est peut par contre contaminer les autres chats(voir plus loin les précisions). Cette phase présente une durée très variable, entre 5 et 10 ans environ.
  • - 3ème phase: A la faveur d'un stress important, d'une maladie ou bien sans aucune raison, le chat devient malade. Le virus se « réveille ». Il se multiplie et détruit des globules blancs (cellules sanguines), nécessaires à la défense du chat contre les maladies. Il y a donc une diminution des défenses immunitaires ce qui rend le chat très sensible aux microbes, même ceux qui sont peu dangereux pour des chats non atteints par le FIV.

 

Dans cette 3ème phase, le chat est donc très souvent atteint par des maladies dites opportunistes : ce sont des maladies qui profitent de l'affaiblissement de l'animal pour se développer. Il peut également développer des maladies dites "classiques" du chat, il est alors atteint plus gravement qu'un chat négatif pour le FIV. Le chat peut donc présenter des maladies très variées qui peuvent toucher par exemple les voies respiratoires, la bouche, les intestins, les voies urinaires...

 

Les symptômes :

Ainsi, on peut notamment observer :

  • des symptômes généraux : fièvre, amaigrissement, augmentation de taille des ganglions lymphatiques.
  • des infections buccales (gingivite, stomatite).
  • des diarrhées chroniques qui ne guérissent pas malgré la mise en place de traitements.
  • des infections des yeux (conjonctivites) ou de l'appareil respiratoire supérieur (rhinites, trachéites).
  • des abcès cutanés récidivants.
  • des troubles nerveux (encéphalite, convulsions) ou des troubles comportementaux.

 


Enfin, lorsqu'un chat est atteint par le FIV, il développe souvent, surtout en phase terminale, des cancers du sang (comme des leucémies).

 

Le traitement :

Malheureusement, il n'existe aucun traitement pour détruire le virus FIV. La seule possibilité pour améliorer la vie du chat est de traiter les maladies opportunistes au fur et à mesure qu'elles atteignent le chat. Mais, les récidives sont souvent très fréquentes. Et une fois que le virus est « réveillé », le pronostic est malheureusement sombre pour le chat à court ou moyen terme.
Et il n'existe aucun vaccin contre le F.I.V., contrairement au FeLV (leucose).

 

La contamination d’un chat FIV à un autre chat :

Les chats FIV et les chats « sains » peuvent cohabiter. En effet, la contamination se fait principalement par :

 

  • voie sexuelle principalement (lors de l’accouplement) donc stériliser les chats (mâles ou femelles) permet d'éviter la transmission du virus
  • lors de bagarres par  les morsures jusqu’au sang (ici la stérilisation permet également de « calmer » les chats, qui une fois castré deviennent sédentaires et moins bagarreurs.
  • très rarement par la salive (cette contamination concerne moins de 0,001% des chats FIV)

 

×